| news | histoire | albums | infos | traductions | photos | bootlegs | sondage | download | forum | liens | livre d'or | contact | accueil

 

mars - décembre 2005

Que pensez-vous de l'attitude des médias vis-à-vis de Led Zeppelin, à l'époque et aujourd'hui ?

POUR REPONDRE : envoyez un mail pyzep@yahoo.fr
n'oubliez pas d'indiquer votre prénom... (et la ville/pays d'o vous venez, c'est toujours sympa...)
nb : merci de soigner votre orthographe !...

Amin (Toulouse)

Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est injuste, en effet les medias ont ete trop injuste dans leur approche de LZ , compte tenu du prestige et de l'aura de ces derniers . ils meritaient et meritent une place beaucoup plus importante dans les champs mediatique, tandis que d'autres artistes beaucoup moins talentueux sont couverts d'eloges et d'honneurs qui ne tarissent pas, a titre d'exemple : pourquoi diable n'arrete-t-on pas de chanter les louanges d'un tocard comme halliday sois disant Rocker ou pourquoi tant de vénération pour les stones et les beatles (quoique ce n'est pas totalement immerite) sans parler bien sur des insipides chanteurs de varietes, et du carnaval ridicule des navets de la star ac et compagnie, alors que des tres bons groupes qui ont signe des chefs d'oeuvres souffrent de l'indifference et l'insouciance totale des medias, a leur tete led zep , pink floyd, queen ,dylan ,dire straits sans parler des cas plus graves comme rory gallagher, fleetwood mac, lynyrd skynyrd, kinks, allman brothers .....etc.
Force est de constater que que les medias sont tenus par des gens qui n'ont aucune culture musicale qui sont completement incompetents et tres mercantiles, obsedes par les petites starlettes de pop et les mievreries pour collegiens en chaleur parce que ca fait de l'audimat
il est effarant de constater que lorie est plus mediatique et connue que sir percy, que joey star est plus present dans les medias a sensation que sir pagey, peut etre faudra-t-il que page et plant fassent un tour a la star ac pour redorer leur blason ? quelle desolation.


Julien (Agen)

Aux premiers abords, le fait que Led Zeppelin soit resté dans l'ombre des médias a toujours été mal vu par le public. Mais je pense que si, justement, ils s'étaient prêtés au jeu, ils n'auraient plus eu aucun air mystérieux. Comme dans les magazines de musique d'aujourd'hui, où chaque groupe dévoile tous ses petits secrets dont tout le monde se fichent éperdumment. Led Zeppelin, en gardant leurs distances avec les médias, ne perdait pas de leur prestige, mais au contraire, rendaient leurs concerts plus particuliers, car peu peuvent se vanter de les avoir entendu parler (en vrai). Si ils avaient tout dévoilé, Led Zeppelin aurait alors été plus "banal", et aurait moins de "cachet". Pour moi, c'est une très bonne idée de management de Grant (cela leur permet aussi de vendre leurs articles hord de prix). Malgré que mon portefeuille se vide plus rapidement, je vois cela du bon côté pour le prestige du groupe.


Pierre-Etienne

Depuis que je connais ce groupe, j'ai remarqué que ses apparitions dans la presse étaients assez limitées, s'en tenant à quelques numéros hors-série ou a de courtes infos sur les projets de Page, vu dans 99% des cas par le journaliste comme des projets trop ambitieux et sans intérêt.

Puis je me suis au final rendu compte que si l'on ne parle pas autant du zep que des beatles ou autres, c'est déjà parce qu'en effet la couverture médiatique opérée de son vivant a été très limitée (et on en connait maintenant les bienfaits) mais surtout, et ça c'est peut etre plus mon avis, parce que même si l'on n'accroche pas avec le son led zep, le milieu de la presse rock sait ce que vaut le dirigeable, et reconnait pleinement que ce groupe aura été une osmose parfaite (cf. les déchirements entre les Beatles en fin de carrière) basée sur une technique irréprochable.

Led Zeppelin n'est pas souvent cité, mais il est toujours pensé et vu comme LE groupe qui a su imposer une technique sans faille, une adéquation parfaite de ses membres, et un style mes enfants, un vrai comme on n'en fait plus (vais me calmer je commence à parler comme Jean-Pierre Coffe).


The Ermit - http://membres.lycos.fr/mrprog

En 68-69, Led Zep doit se faire connaître et effectue une partie de sa promotion par des apparitions radio et télé en live (voire même en playback), et obtient ensuite assez rapidement le succès public (avec Whole Lotta Love). Dans leur majorité, les média spécialisés rock (c’est à dire principalement presse écrite) de l’époque dénigrent artistiquement le groupe. En conséquence, Grant met alors en route sa stratégie d’opacité vis à vis des media, la communication (ou plus exactement la promotion) du groupe passant désormais principalement par la diffusion de ses titres studio à la radio (avec l’exception du Paris Theatre à la radio anglaise en 71), Stairway devenant d’ailleurs par la suite une des chansons les plus diffusées sur les radios (jusqu’à nos jours, et au moins aux US). La conséquence en est un renforcement paradoxal de l’intérêt des fans par la création d’une aura mystérieuse, voire mystique. Après sa dissolution, Led Zep n’a évidemment plus d’actualité et n’apparaît donc plus – de manière toute à fait logique – dans les media généralistes, sauf éventuellement du fait des productions solo de ses différents membres, ou des sorties de nouveautés (la réunion Page/Plant ou plus récemment la sortie du DVD et du triple live ont donné lieu à une couverture médiatique relativement importante – cf. Page chez Ardisson etc… Led Zeppelin reste un groupe à fort potentiel commercial, sur lequel des efforts de valorisation sont encore faits par les maisons de disques : les sorties de Remasters, BBC Sessions, DVD et HTWWW ont toutes fait l’objet de campagnes publicitaires télévisées en France…). Du côté des media spécialisés, le mode de pensée vis à vis du groupe a été réévalué très favorablement dans les années suivant sa disparition, et Led Zeppelin et Page y sont cités régulièrement comme des références. En conclusion il n’y a pas vraiment lieu de se plaindre de la position occupée par Led Zep dans les média puisqu’elle est à la fois discrète (en accord avec une stratégie élaborée par le management de l’époque), et en même temps relativement importante comparée à celle laissée à de nombreux autres groupes moins connus, et puisque la pérennité de son nom est de toute façon assurée par sa réputation chez les amateurs de rock.


GAP (Rouen)

Medias et led zep ne feraient pas bon ménage ? pas si sur je pense que l'intelligence de grant et de page ont permis de construire l'image du dragon avec subtilité , les zeppelins sont ne l'oublions pas des anti-conformistes pour tout et pour eux les standards ils s'en tapent.. nous sommes dans une ere de changement, de provocation de doutes et ca le zep la bien compris, fini les coupes de mignons de premier de la classe on experimente et on va juqu'au bout et ca les medias ils n'aiment pas.. l' article non paru dans le life magazine dans les années 73 (la journaliste aurait ete un peu maltraitée) en est un bon exemple.. et d'ailleurs le zep ne cherche meme pas a communiquer (achete toi un ticket et tu comprendras) .. on leur en veux meme pas les années 68/80 seront trop rapides ils communiquerons plus tard en solo d'abord et puis en 1995.
donc je suis d'accord avec julien (on doit avoir le meme fournisseur de portefeuille lol) and the ermite, ne cherchons pas le pourquoi du comment je penses que malheureusement les medias ne s'interesseront au zep que lorqu'ils seront morts.. et puis beaucoup de medias ne font que de la sous culture.... a part guillaume durand peut etre. salut a tous.


MID (Metz)

La bande d'iconoclastes des annees 70 a mis les medias de l'epoque devant un fait accompli. on avait a faire a de vrais musiciens qui ne se contentait plus de rejouer leur premier album mais qui ont ammene le rock au niveau d'une histoire dont on attend toujours la suite. Devant un tel phenomene les medias de l'epoque n'avaient pas beaucoups de choix on aime ou on n'aime pas (moi j'aime). led zeppelin n'a failli jamais naitre car trop innovateur pour les "pros" de la musique. Encore de nos jours je pense que led zeppelin on venere ou on tue.


Jean-Marc (Paris)

Je pense qu'il ne faut pas faire une fixette sur les media, car ils ne peuvent faire que les passe plat lors des promos de certains artistes, et pour moi LZ n'en est plus la, les morceaux qu'ils ont ecrit sont toujours des antologies qui resteront a vie. Mais bon oui je pense que LZ devrait eux meme plus communiquer pour faire connaitre leurs talens.



Fabien (Lomme, près de lille)

moi je pense que c'est la peur de la nouveauté. Et a l'époque ils symbolisaient la rebellion des jeunes. les médias on donc du avoir peur de ce groupe pour "ados drogués"... Cest tout.


BiBi (St Martin)

Bonjour,
Il ne me semble pas que Led Zep ai jamais été boudé par les médias.
La TV à l'époque ne passée pour ainsi dire jamais de Pop (comprendre Rock), mais la presse spécialisée a toujours plébiscité cette excellente formation.
On peut cependant comprendre que les honneurs étaient partagés avec d'autres pointures : The Cream, The Who...En fait il n'y avait que l'embarras du choix.
Actuellement on perçoit un regain d'intérêt pour Led Zep, un bon marketing et les énormes ventes aux USA y sont sûrement pour beaucoup.
Juste retour des choses après la triple attaque Punk/Techno et virtuoses de la guitare (Eddie en a écœuré plus d'un).
Cordialement.


Xavier (Anjou)

J'étais trop jeune pour vivre les premières relations médias/LZ, mais tout le monde sait que la communication "au compte-gouttes" de Peter Grant a finalement profité à l'aura du groupe.
Ce que je reproche aux médias généralistes d'aujourd'hui (TV, radios FM classiques, presse non spécialisée...), c'est d'ignorer simplement Led Zeppelin. Aucune rétrospective sur le groupe à la TV, seul Canal ou Ardisson ont reçu Jimmy ponctuellement, c'est maigrelet...
Quant aux radios, leur programmation Zeppelinienne se cantonne à ... Stairway to heaven ! Pourquoi ne pas passer Rock'n Roll ou No quarter, par exemple, voire des titres plus audacieux comme Achille's last stand, ça ranimerait un peu la flamme des non-initiés, et cela dévoilerait au grand public le "potentiel unique" du meilleur quatuor rock de l'histoire.

Petite anecdote en rapport avec le sondage : article paru dans "La voix du nord" (août 2002), d'après un sondage effectué par le magazine "Total guitar" auprès de ses lecteurs, instituant un classement des meilleurs guitaristes rock (je ne mets que les 10 premiers, on n'a pas la nuit devant nous...) :
1 : J. Hendrix
2 : J. Page (LZ)
3 : E. Clapton
4 : Slash (Gun N' Roses)
5 : B. May (Queen)
6: J. Satriani
7 : E. Van Halen
8 : D. Gilmour (Pink Floyd)
9 : K. Hammett (Metallica)
10 : S. Vai

(et : Santana 11ème, Beck 18ème, A.Young 20ème, J. Greenwood 35ème, J. Ramone 88ème...)

Et oui hélas, notre Jimmy n'est que 2ème, mais ça fait plaisir quand même...


Benoit (Clermont)

Pour se qui est de led zep dans les médias il est vrais qu'ils ont souvent été mal menés durant leur carierre de groupe, certainement du a l'image arrogante donnée par Page (même si je pense que cela est du à une certaine timiditée de sa part). Peut etre aussi que leur carrisme était tel qu'il étais plus facile pour les journaleux de les attaquer que de les admirer publiquement. Il est pourtant des articles de la "grande époque" Led Zep qui ne tarrisse pas d'éloge du plus grand groupe de tous les temps. Notemment une interwiew de Page par Phillipe Manoevre et qui dépeint ce jeune englais de maniere tres touchante, je retrouverais cette article que j'ai dans un livre regroupant les interwiews de tous nos heros du rock par les journaliste de rock'n folk dans les annees 70, avec donc Page, mais aussi Plant, Zappa, Young et tant d'autre, (s'est parut aux humanoïdes associers). Ce qu'il faut aussi savoir s'est que depuis leur sépparation l'attitude des média à beaucoup changé envers Led Zep, dans les journaux musicaux anglo-saxon ils sont désormais vénérés tel des dieux. Que se soit dans Mojo, Q, ou Incut, ils sont siter à chaque publication comme référence, j'en veux pour preuve le numeros de décembre de Q (je vous invite tous à lire ce magazine, meme s'il est en anglais, et je vous rappelle que s'est ce canard qui a sortis le hors serie Led zep l'année derniere...) qui titre " Led Zeppelin, les plus grand groupe de rock...aujourd'hui ". Je pense que les média ont toujours eu consciencede l'importance de ce groupe mais qu'il est toujours plus facile de critiquer quelque chose de grand que d'avouer leur génie, et maintenant que dans tous groupe de rock qui ont succeder au Zep on ressent leur influence les critiques ne peuvent que leur construire un pied d'estale et les déposer dessus avec honneur et humilité. Led Zeppelin n'a jamais chercher l'appuie des média car ils n'en n'ont jamais eu besoin et s'est aussi cela qui a mon avis leur a value tant d'ampathie de la par des média, ils se sont sont imposé par leur propre force et les média n'ont eu aucun role la dedans et cette mise sur la touche ne leur à pas plus, les gens n'avaient pas besoin de critique de Led Zep, il suffisait et il suffit toujours d'écouter et il n'y a rien d'autre a ajouter.
longue vie au rock, medames, messieur, pyzep je vous souhaite le bonjour.


Martial Fontaine (Rouen)

J'avais 14 ans en 1968, quand le 1er album est sorti. A l'époque le Rock passait peu à la télé et à la radio françaises (pas de "radios libres" à l'époque) qui ne passaient pratiquement que des chansons insipides.
Le bouche à oreille, en l'absence d'Internet, a été le meilleur vecteur pour faire connaître ce groupe. Pour moi ce fut en 1970, avec des copains de Lycée que je découvris le ZEP. Seule la presse écrite spécialisée faisait état de cette nouveauté inventée par Jimmy Page : le Hard - Rock et pas toujours en des termes élogieux, à une époque ou tout le monde ne jurait que par les Beatles ou les groupes californiens.
Finalement, du fait du désintéressement relatif de la presse, au moins dans les débuts, cette nouvelle musique passa presque inaperçue et son côté "violent" passa comme une lettre à la poste, sans que les parents s'en inquiètent trop...

Paradoxalement, avec la puissance actuelle des médias, beaucoup plus réactifs avec Internet notamment, et si le Led Zep et le Hard devaient naîtrent aujourd'hui, je pense que les deux premiers albums feraient beaucoup plus de bruit, de scandales ou de stupéfaction dans la presse et donc dans le grand public qu'à l'époque...

En ce qui concerne la presse d'aujourd'hui à l'égard de Led Zeppelin, elle est comme pour tout le reste: surtout avide de faire des affaires et de la sensation: malheureusement, si le Led Zep restera gravé dans le marbre de l'histoire musicale et dans l'Histoire tout court, il est déjà un groupe du passé, même si mon fils de 16 ans a déjà mis tous leurs albums sur le disque dur de l'ordinateur familal et sur son lecteur MP3 !


François O. (Rouen)

Hello everyone!
Led Zep et les média, vieux sujet bien connu; les artistes en question étaient réfractaires à la communication institutionnalisée... Communication Breakdown, isn't so?
Astuce non dénuée de sens à mes yeux: en effet, de cette façon, le groupe laissait son public faire sa propre pub, se créant ainsi une image de groupe "mystique"... Dès que tu les connaissais, tu étais un peu "dans le secret des Dieux"!
Il convient aussi de se replacer dans le contexte: ces années passées n'étaient en rien semblables au contemporaines; nul ne ressentait ce côté indispensable de passer par la case "pub", au contraire, ça avait même une connotation légèrement "vulgaire", triviale... Aussi était-il bien plus classe de "faire sans", Kiss faisait du tapage, pas Zeppelin!
Led Zeppelin a longtemps traîné une réputation de groupe proche de l'occulte, cette image conjuguée à un silence radio là où d'autres faisaient savoir leurs moindres faits de chambrée, amenait donc automatiquement à une sorte de dimension "sérieuse" du concept: la musique d'abord, et seulement! La vie privée, non.
Voilà en quoi, je pense, Led Zep se démarquait des autres; une zique différente et variée, un concept uniquement basé sur la zique et non sur le background communicant et privé, des musiciens avares de discours mais généreux sur scène, jouant des heures et des heures.... Tout le message était là!
Quand une habitude est prise... voilà donc pourquoi jusqu'à aujourd'hui, Page, Plant et Jones n'ont pas vraiment changé les leurs. Juste un peu concédé par la force des choses, et je pense, du fait d'une garantie confortable du taux d'écoute, qui leur permet (surtout Plant) de faire passer quelques messages personnels de-ci de-là... On ne s'en plaindra pas!


Eric (Dijon)

On peut analyser les rapports entre les médias et Led Zeppelin à partir de la naissance même du groupe. C’est dans l’urgence que naquit le groupe et dans l’urgence qu’il s’attaqua aux premières places du show business. Tout ce qui se mettait en travers de son chemin était balayé de façon expéditive.
La presse était négative ? Alors le groupe s’en passa et se concentra sur les concerts, de simples passages radios et le bouche à oreille. Cette politique peu orthodoxe paya. D’où le mépris du groupe pour la quasi-totalité des médias et l’incompréhension de ces derniers qui ne demandaient qu’à faire leur boulot. Le groupe supportait mal aussi les raccourcis et les clichés qui abondaient dans les papiers des journaleux. Il jouait un rock dur ? Alors il était frère de Black Sabbath. Il proposait des chansons acoustiques ? Alors il se ramollissait atteint d’un gâtisme précoce. Led Zeppelin se voulait entièrement libre et même les chaines, pourtant symboliques, de la critique étaient trop lourdes. De plus qui disait journalistes disait fouinards et Led Zeppelin avait plus qu’intérêt à faire régner la discrétion sur certaines de ses activités et de ses penchants. Il ne faut pas non plus oublier que nous étions en pleine période du « Flowers Power ». Et que quand les Zeppelin se pointaient c’était du genre : « Les Huns débarquent ! Cachez vos filles et vos femmes ! » Il y avait comme un décalage. Les médias se révélèrent alors être ce qu’ils sont encore trop souvent aujourd’hui : une barrière morale entre l’événement et le public.
Mais, comme le constatait Hunter S. Thompson : « 1967 a été l’année hippie. » C'est-à-dire déjà du passé quand Led Zeppelin démarra sa charge. Et les années suivantes allaient voir son extinction progressive. Le même Thompson remarquait amèrement en 1971, dans la chambre d’un palace à Las Vegas, que la vague était en plein reflux. Les médias pataugeaient encore dans la boue de Woodstock que Led Zeppelin était déjà passé à l’étape suivante : Suivre sa propre loi et celle du dollar. Une journaliste était approchée d’un peu trop près par un Bonzo hors de contrôle ? Un autre jeté d’un premier étage sur le capot d’une voiture ? Du pain blanc pour nourrir la légende.
Depuis les choses ont changé. D’abord Led Zeppelin ne peut plus nuire directement. Ensuite il est reconnu par tous comme un grand groupe. Sinon le groupe rock de référence.
Dernièrement How The West Was Won s’est vendu plus que le dernier album de Madonna aux Etats-Unis. La campagne de publicité a été classique. Les articles dans la presse élogieux. Led Zeppelin serait-il devenu un groupe des plus ordinaires ?


Iris (région parisienne)

Je ne crois pas que ce rejet des médias ait été si regrettable. Je suis peut-être trop élitiste mais je crois surtout que la musique populaire actuelle est VCTIME d'un excès de médiatisation. Led Zep en a, je pense, été épargné plus qu'autre chose par l'attitude des médias à son égard.
Je suppose que ça vaut mieux : Led Zep a et a eu un public digne de son talent, un public éloigné de l'obscurantisme et de l'idiotie des médias. En effet, étant rejetés et oubliés par les médias, leur succès s'est fait de manière plus underground, par le bouche à oreille et dans les salles de concert. Ils ont eu un public intelligent, soucieux d'écouter de la musique de qualité et de faire ses propres choix musicaux.
D'ailleurs, comme le dit ce site, Led Zep a toujours su faire sa propre musique "sans se préoccuper des attentes commerciales", ce qui aurait été impossible si la médiatisation avait été trop forte.


Christophe (Metz)

Le fait que L.Z.est une couverture médiatique ou pas n'a aucun intérèt si on aime vraiment ce groupe!Que dire alors de Grand Funk Railroad,Triangle et bien d'autres!!Bien sur des stars comme Hallyday ou autre ont une couverture médiatique extraordinaire mais je n'ai pas l'impression que la carrière de L.Z.en soit vraiment entachée!!A nous ,les fans,à faire découvrir ce groupe unique à qui voudra l'entendre!!!!Aujourd'hui,on parle encore de L.Z.,cela montre bien qu'ils n'avaient vraiment pas besoin de couverture magazine,télé,ect.....Seul leur talent reste!!!!!Et demeure inoubliable!!!! Soyez ROCK et pas ROLL!!!!


Thierry TAVERNY (95)

Bonjour et bravo pour le site qui est bien fouttu.

A propos de la question du jour. Franchement on s'en tape un peux de l'attention que portent les medias au zeppelin. Ce qui compte c'est la place qu'ils laissent et laisseront dans l'histoire du rock (et de la musique tout court). Car aujourd'hui la musique c'est quoi, l'esprit rock c'est quoi, c'est du business avec de-ci de-là un vrai talent qui surnage, un technicien hors pair, ou un compositeur qui ne vendrait pas pere et mere pour entrer au top 50 et voir ses chansons reprises dans la star ac !!
Alors soyons serieux, ce qui est important c'est le respect qu'inspirent aujourd'hui encore (comme d'autres geants aujourd'hui disparus ou carrement sur le declin) ces gars-là, il n'y a qu'a lire les article de la presse spécialisée parus lors de la derniere tournee de PLANT avec ses nouveaux et jeunes acolytes ainsi que pour son dernier album (excellent au demeurant). Je me souviens egalement de cette douce euphorie et ce bain de jouvance lors de la parution du magnifique No quarter il ya deja plus de dix ans. Donc le ZEP est vivant, comme HENDRIX, MORRISON ... ou MOZART, et les medias rien a cirer.

A+

PS : je me suis paye le DVD paru il y a deux ans, et la puissance du groupe est franchement effarante. PAGE est un dieu vivant de la gratte et BONZO fut un batteur d'exception. Alors quand on voit aujourd'hui les petits OASIS ou FRANZ FERDINAND cela laisse evidemment songeur...


Alex (Tours)

Comme j'ai 14 ans je ne peut pas dire pour les relations entre Led Zep et les médias quand LZ était encore en activité mais je trouve qu'on entend jamais de Led Zep à la radios, moi même qui écoute beaucoup la radios je n'en ai jamais entendu et pourtant Led Zeppelin se trouve même dans le dico (2006) qui dit je cite "Led zeppelin rénove la tradition du blues urbain et crée un style précurseur du hard rock". Alors si même le dico en parle pourquoi pas les médias en revanche je trouve que le magazine "Guitar Part" publie beaucoup d'article ou de partitions de Led zeppelin, de plus le mag a fait un classement des guitaristes préférés des français où notre ami Jimmy Page était arrivé premier (GP137).
1 Jimmy Page
2 Jimi Hendrix
3 Eric Clapton


Gaël (Avignon)

Salut a tous. Il est exact que la présence de Led Zeppelin dans les médias n'est pas terrible en France. C'est un manque car c'est un des groupes phare du rock, toute période confondue. Ainsi je vois que là où j'habite (Avignon, donc le sud est) il n'y a pas beaucoup de personnes de moins de 40 ans qui connaissent Led Zeppelin. Cependant ce groupe à complètement marqué le rock et c'est ce qui compte le plus. En effet le plus important finalement n'est pas que Led Zeppelin soit massivement présent dans les médias; le plus important est de savoir si ce groupe restera dans l'histoire. Si aujourd'hui encore on parle de Mozart ou Beethoven c'est parce-que ces artistes là étaient des génies qui ont profondément marqué la musique occidentale. Et dans 100 ans il est fortement probable qu'on parlera encore de Led Zeppelin, alors que les artistes de la Star Ac' seront tombés dans l'oublie (à moins qu'ils ne dénichent un génie d'ici là). Les médias n'ont pas toujours un rôle prépondérant dans ce processus, et je prendrais pour exemple que bon nombre d'écrivains du XIX° siècle qui étaient très populaires sont aujourd'hui complètement tombés dans l'oublie. A l'inverse, certains écrivains, comme Balsac, ont eu droit à une reconnaissance posthume. Enfin, en ce qui concerne Led Zeppelin, je pense que ce groupe est en chemin vers l'histoire. En effet, Alex m'a appris, grâce à ce sondage, que le groupe est dans le dictionnaire, ce qui est encourageant. De plus on peut quand même constater que les passionés de rock ne les ont pas oublié, que certains animateurs télé (comme Guillaume Durand, ou Ardisson) les citent en exemple. Led Zeppelin n'est donc pas un groupe médiatique, mais sera probablement un groupe Historique.